Une première nouvelle de Charles Fort traduite en français

Dès la fin de son adolescence, Charles Fort est parti bourlinguer dans le monde, avec quelques dollars en poche. À son retour aux États-Unis, un an et demi plus tard, il a tenté de se faire une place dans l’univers journalistique. Les démarches ont été difficiles. Connaissant maintenant un peu le personnage, vous vous doutez que Fort sortait déjà de l’habituel et du commun. Il a néanmoins vendu des dizaines de nouvelles à la pièce, parfois au bout de plusieurs mois d’une insistance discrète, aidé par Théodore Dreiser, un romancier qui reconnaissait l’envergure du personnage. Ces années d’écriture par nécessité ont été pour Fort des années de galère. Elles ont, pour reprendre ses termes, «forcé le génie que je croyais être à développer son intelligence». Voici en primeur la nouvelle «J’ai tout gâché», traduction de «I Meddled».

J’AI TOUT GÂCHÉ (Une nouvelle de Charles Fort)

J'ai tout gachŽe, par Charles Fort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 9 =

Je ne suis pas un robot ***