Les inondations qui étonnent

LO-Chap4Part2_Inondations

Qui n’a pas entendu parler des inondations à l’échelle planétaire de juin 2016? Pour avoir un aperçu de l’ampleur du phénomène en Europe, on pourra visiter la page de Wikipedia qui y est consacrée. Toute cette eau n’est peut-être pas le balancier de sécheresses autre part. L’Australie et la Tasmanie traversent leur lot de pluies et de crues catastrophiques au même moment, les États américains de la Floride, du Texas et du Kansas également. L’Éthiopie et l’Afrique du Sud viennent d’être lourdement touchés. Le réflexe intellectuel veut que l’on songe aux épisodes de sécheresse qui affectent des régions de la Terre et qui expliqueraient logiquement ce « déplacement » d’eau. Voilà, le mot est lâché: explication. C’est le propre de l’esprit humain que d’expliquer par les notions familières. Un des personnages savoureusement mis en scène par Fort chaque fois qu’il fallait expliquer une chute étrange était le «fishmonger».

Il est très possible que les inondations actuelles, persistantes et étendues, soient le fait d’El Niño en combinaison avec les conséquences du réchauffement climatique, il faudra compiler encore des données. Mais attention, rappelons-nous que nos compilations sont effectuées dans l’esprit d’établir un système, un autre réflexe intellectuel bien humain.

Les inondations ont déjà été si sauvages dans leur tentative d’organisation qu’elles ont déjoué toutes les explications météorologiques. Il fallait l’excavatrice d’un Charles Fort pour déterrer les épisodes les plus hallucinants d’inondations concomitantes encore à notre mémoire. Vous pourrez lire ici le CHAPITRE 4 DE LA PARTIE 2 de Lo, le second livre des damnés sur le sujet des inondations planétaires à caractère insolite. Bonne lecture!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 4 =

Je ne suis pas un robot ***