« Charles était un enfant terrible qui ne pouvait supporter de se faire donner des ordres. » Voilà ce qu’a dit de Charles Hoy Fort celui qui fut son ami pendant sa carrière littéraire, l’écrivain Theodore Dreiser.

Très tôt, Charles Fort a résisté à l’autorité parentale, de sorte que son père l’a envoyé vivre chez son grand-père maternel. Il n’y est pas resté très longtemps, est parti s’installer à New York et a  tenté de se faire une place dans le monde du journalisme. Vers dix-huit ans, après quelques déceptions, il est parti faire le tour du monde (Source : Charles Fort, Prophet of the Unexplained, Damon Knight).

De ses incursions dans les journaux, il est resté des nouvelles savoureuses, pittoresques de l’époque et pleines d’un humour grinçant.

Pour l’instant, elles vous sont offertes gratuitement en PDF feuilletable à mesure de leur traduction en français.

I Meddled (J’ai tout gâché)

Not Like Mothers (La plus forte, c’est ma mère)

Glencliff’s Mysterious Burglar (Le mystérieux cambrioleur de Glencliff)

Mystery in the Museum (Mystère au musée)

The Discomfiture of Uncle McFuddy (La déconfiture de l’oncle McFuddy)

How Uncle Sam Lost Sixty-Four Dollars (Comment l’Oncle Sam perdit soixante-quatre dollars)

Christmas Waifs (Les laissés-pour-compte de Noël)

A Radical Corpuscule (Un globule rebelle)

A Great Human Principle (Un grand principe humain)

With the Assistance of Fryhuysen (Avec l’aide de Fryhuysen)

Fryhuysen’s Colony (La colonie de Fryhuysen)