Archives de catégorie : Talents insolites

Un anniversaire à souligner

Bien que certaines sources Internet fixent au 9 août 1874 la date de naissance officielle de Charles Hoy Fort, le biographe le plus connu de Fort – Damon Knight – a mené des recherches qui reculent cette date de trois jours. Fort en rirait sans doute, à preuve, cette phrase tirée du livre Talents insolites lorsqu’il raconte l’histoire de John Lee, l’homme que personne ne pouvait pendre (p. 321) : «Le 23 février 1885… et je fais toujours ce genre de précisions, utilisant les dates comme de petites clôtures de fantaisie, comme si le 23 février, au fil des révolutions sidérales, pouvait constituer une journée véritable, et par convention février suit janvier… et qui sait si l’année 1885 existât jamais…»

L’important à souligner, c’est que 2018, si cette année existe bel et bien dans une commune réalité, marque le 144e anniversaire de naissance du père de l’insolite et que ses œuvres sont restées actuelles. Le livre des damnés, dans sa traduction québécoise, est déjà à l’aube de sa cinquième réimpression. Et pour la première fois, la traductrice de Charles Fort est heureuse de pouvoir dire qu’elle a vendu un exemplaire de cet ouvrage à une Québécoise de l’Abitibi qui a elle-même vécu le phénomène d’une pluie de grenouilles. «Je vais enfin pouvoir montrer à tous les sceptiques autour de moi que je ne rêvais pas!», a-t-elle déclaré en serrant le livre sur son cœur.

Cher Charles, joyeux anniversaire! Encore.

Clairvoyance

Nos pensées et nos intentions influencent-elles la réalité?

Ceci n’est pas une question-citation de Charles Fort, mais le titre d’un article paru dans INREES en juin 2013. Et la réponse donnée par Lynne McTaggart, journaliste scientifique, est oui.

En cela, Charles Fort a fait preuve de clairvoyance à une époque ou la notion de l’observateur qui influence l’objet de l’observation ne circulait pas encore dans la communauté scientifique. Dans «Talents insolites», Fort a consacré quelques chapitres à cette hypothèse, donnant en exemple Ivan Pavlov, Paul Kammerer ou encore John Worrell Keely. Étudier un phénomène sous un certain angle, travailler à confirmer ou à infirmer une hypothèse, c’est agir avec une intention. Et l’intention se nourrit du pouvoir de l’esprit.